jeudi 13 décembre 2018

CHSCT ordinaire du 11 décembre

Forte participation à cette séance, beaucoup de sujets traités, comme chaque trimestre. Nous ne reprendrons ici que quelques points.
- Service PRS/C4S-S2P : des salariés en difficultés, plusieurs arrêts de travail en cours et grande incertitude sur leur avenir. Les élus ont demandé à rencontrer la responsable dans le cadre du CHSCT.
- Sorties tardives,  c'est à dire, hors dérogation, après 20h30, heure de fermeture de l'établissement : nouveau pic (>100) en octobre, la plupart dans la tranche 20h30-21h. Les élus s'inquiètent de la surcharge de certains salariés, qui augmente
- Télétravail : toujours autant de succès, avec de nouveaux bénéficiaires (total de 184) à la satisfaction de tous. Quelsques rares cas de refus, justifiés ou parfois non.
- Concur et  Chronotime : la mise en place de ces outils posent des problèmes d'information sur leur utilisation et leur fonctionnement. Ils se concentrent sur les mensuels (les "badgeages virtuels" avec leurs contraintes) et notamment les assistantes. Ils posent de nombreux soucis matériels qui vont jusqu'à entraver des missions. Sur les sites distants, dont Toulouse, c'est encore pire en raison des difficultés de connexion. Les informations fournies sont trop succinctes. Il manque une documentation détaillée de référence sur l'utilisation de ces outils. Bref, la galère risque de durer encore !
- GTRPS : mise en œuvre de la nouvelle formation sur la prévention es RPS destinée au managers. Implication appréciée du patron de la CBU Transport, au sein de laquelle on constate la plus forte surcharge. En espérant qu'il fera des émules.
- Synthèse des inspections réalisées et programmation des prochaines pour début 2019, dont Elancourt et Toulouse suite à l'arrivée du SOC.
- A noter la baisse du nombre d'accidents de trajet, mais de nouveaux chocs émotionnels et bien-sûr toujours des salariés en souffrance dont certains en arrêt depuis de nombreux mois.

vendredi 23 novembre 2018

CE ordinaire du 22 novembre

Peu de patrons présents, mais échanges tout de même fournis. Point clé de ce CE, à notre avis, le compte-rendu de la Commission Économique locale qui s'est tenue avec le patron de PRS le 7 novembre.
Sur le plan économique : en dehors de la nouvelle stratégie PRS/C4S, tendance pratiquement inchangée pour tous les secteurs. Pour les prises de commandes, si pour l'ensemble de SIX GTS France, les résultats à fin octobre sont supérieurs au budget, de même que les prévisions à fin d'année, on en est très loin pour PRS, dont les prévisions à fin d'année son inférieures à la moitié du budget. Seul S2P est sensiblement au dessus. D'où l'importance majeure de la reprise annoncée des offres et investissements pour C4S. En revanche, sur-performance de la CBU Transport avec un total PC annoncé à plus du double du budget initial. Mais des projets (toujours les mêmes) restent extrêmement tendus et certains salariés en mission se retrouvent en forte surcharge et ne donnent pas toujours d'alerte : il y a donc des situations de danger par forcément identifiées. Pour le chiffre d'affaire, les chiffres sont proches du budget, mais il y a du retard pour PRS. Amélioration sensible du cash. A noter que les chiffres présentés pour ITS/CSE & CCO, sont toujours sur l'ancienne organisation, avec les mêmes tendances. C'est seulement à partir de janvier qu'ils seront alignés. La cadence des départs chez les jeunes s'accentue fortement pour CSE et les difficultés de recrutement augmentent d'autant. Principale raison invoquée : Thales ne peut suivre suffisamment la tendance à la forte augmentation des salaires observée sur le marché de la cyber-sécurité.
Présentation détaillée du projet  "Plan de Développement des Compétences" à noter le doublement  de la part du "juste" à temps qui permet de réaliser des formations qui sont pas prévues spécifiquement au plan mais peuvent tout de même bénéficier d'un budget.
ASC : renouvellement de l'offre de cours en ligne Toutapprendre pour 3 ans, suite au succès rencontré, notamment pour la partie soutien scolaire ; les nouveaux locaux sont disponibles ; point sur toutes les activités dont les projets de voyages et week-end 2019.

mercredi 14 novembre 2018

Brève synthèse de l'acutalité sociale de l'établissement au 14 novembre

Après une interruption de plus d'un mois, nous reprenons la publication. Voici donc quelques informations issues essentiellement des réunions de CE ordinaire du 18 octobre, du CE extraordinaire du 7 novembre, des réunions CHSCT des 24 et 28 septembre, mais aussi du terrain.
- Sur le plan économique, Faiblesse des prises de commandes à l'export prévues en dessous du budget à fin d'année pour SIX-GTS.  Toujours autant de souci pour PRS et des prises de commandes très inférieures au budget pour C4S et qui le resteront à la fin de l'année. La GPEC se poursuit et des salariés restent en difficultés dont on peut parfois se demander si elles n'ont pas été créées intentionnellement. Le prochain plan de charge pour 2019 risque d'accentuer les dégâts. Toujours autant d'activité pour GTF, des prises de commandes très substantielles, mais des affaires toujours tendues et de nouvelles personnes qui souffrent et se rendent au Service Santé au Travail, ce qu'il ne faut pas hésiter à faire quand c'est nécessaire. Et possible. Car certains souffrent en mission à l'étranger avec des horaires de travail insupportables, surtout quand la durée se prolonge bien au delà du raisonnable.
 - Transfert effectif au 1er octobre (administratif, sans changement de lieu de travail) des personnels du SOC issus de Thales Services. Pour ITS Toulouse, l'intégration reste à mettre en place dans la pratique et beaucoup de questions que se posent les salariés n'ont pas encore trouvé de réponse. Le responsable a bon espoir que le recul économique observé sur l'activité et lié au rachat de Gemalto, pourra se résorber assez rapidement.
- Médecine du travail : la Direction a consulté le CE pour la mise à la retraite du médecin du travail, qui pourrait intervenir au 1er trimestre 2019. Les élus ont voté contre ce projet par 7 voix sur 8. Il leur semble prématuré, alors que les situations de souffrance constatées dans l'établissement perdurent et qu'il n'est pas certain qu'un relais suffisant puissent être assuré avec un nouveau médecin.
- Vie du site : la gestion des déchets est toujours aussi critiquée depuis que les poubelles ne sont plus vidées dans le bureau. Conteneurs qui débordent fréquemment, odeurs, parasites nuisibles : les salariés ne comprennent toujours pas ces méthodes. Certains manifestent leur colère. Quant aux ascenseurs, les pannes se multiplient et la maintenance laisse fortement à désirer.

jeudi 27 septembre 2018

CE ordinaire du 25 septembre

Beaucoup de présents à cette réunion tant côté élus que Direction. A tel point que tous n'ont ps trouvé place à la table de la réunion de la nouvelle salle Courbet dédiée, au bâtiment Avenir. A noter la participation du nouveau directeur de PRS... qui ne s'est pas présenté aux élus mais n'a pas été avare commentaires.
Sur le plan économique, situation à fin août : a signaler l'entrée de commandes majeures pour l'entreprise dépassant ainsi le budget et rattrapant le retard observé à fin juin. Malheureusement ceci ne s'applique pas à PRS qui reste très loin du budget en prise de commandes et dont les prévisions ne sont pas meilleures pour la fin de l'année (30% en dessous du budget). Du retard aussi pour GTS, mais néanmoins beaucoup d'activité et prévisions conformes au budget. Deux projets majeurs (France) sont attendus à court terme. Assez bonne performance pour ITS, meilleure à Vélizy qu'à Toulouse cette année, avec un impact lié au rapprochement avec Gemalto qui semble maintenant mieux maîtrisé et devrait permettre une reprise du développement. L'arrivée des activités SOC de Thales Services n'est pas encore prise en compte. La reprise d'activité pour MNW se poursuit et des recrutements sont en cours notamment pour compenser les départs de compétences de la période précédente. Activité à cycles courts, toujours en dents de scie. Pour l'ensemble des activités, le C.A. est légèrement inférieur au budget. Toujours beaucoup de stress à GTS où trop d'affaires restent tendues.
"Ajustement" de l'organisation de PRS. Fusion de SID et LTS pour former DPS. Encore une réorg... ! Ce projet se veut d'avantage basé sur une logique métiers (Centre de Compétence Ingénierie)  On y trouve, par exemple, la création d'un Digital Competence Center . Encore une fois les arguments ne manquent pas. Sont-ils plus réalistes et crédibles que pour les précédentes ? Réponse l'année prochaine. Mise en œuvre au 1/1/2019, et comme d'habitude "aucun impact sur l'emploi ni mobilité géographique".
CR de la Commission Emploi-Formation du 13/09. Toujours centré sur la GPEC PRS avec des chiffres pas toujours faciles à suivre en raison des réorganisations. Effectifs toujours en décroissance mais des postes ouverts dont plus de la moitié à GTS. Volume de sous-traitance en assistance technique toujours significatif.
CR de la Commission Restaurant d'Entreprise (ou RIE) : nouvelle offre mise en place de 10 septembre. Difficultés essentiellement liées à une communication pas suffisamment adaptée et un personnel pas encore suffisamment formé, notamment sur le fonctionnement des nouveaux systèmes de caisses. La plupart de ces difficultés devraient disparaitre rapidement, une fois prises les nouvelles habitudes.

CE extraordinaire du 17 septembre

Quelques commentaires a posteriori. Ce CE avait pour unique point à l'ordre du jour l'information et consultation sur le rapport de situation comparée [F/H] pour l'année 2017. A noter l'absence de responsable RH à cette réunion. Les élus ont rejeté ce rapport, estimant que l'information délivrée est partielle et incomplète. Les élus notent par ailleurs une baisse significative concernant les hommes et les femmes promus et augmentés, ceci depuis 2 ans. Il n’y a toujours aucune information pour les promotions et augmentations pour les temps partiels. À partir de l’analyse rendue possible avec les chiffres transmis, le passage cadre semble plus difficile pour les femmes que pour les hommes. Les chiffres montrent aussi que les assistantes ne sont pas remplacées. Beaucoup trop de questions sont restées sans réponse, y compris celles qui ont été posées lors de la Commission qui s'est tenue 2 mois auparavant. Des informations fournies en central qui concernaient aussi Vélizy, n'ont pas été retransmises. Pratiquement à chaque question posée en séance, la Direction à dit "prendre note" pour toute réponse. L'établissement et les élus de Vélizy seraient-ils défavorisés ? On pourrait le croire, comme sur bien d'autres sujets.

mercredi 19 septembre 2018

Rentrée sociale des instances de l'établissement

Encore relativement peu d'activité à cette date, si ce n'est la réunion d'une Commission Emploi-Formation relative à la GPEC PRS, quelques inspections pour le CHSCT et la réunion d'un CE extraordinaire avec un point unique à l'ordre du jour concernant la situation comparée (F/H) de 2017. Pas vraiment de faits saillants. La véritable reprise sera pour la semaine prochaine avec la réunion mensuelle du CE le mardi 25 (11 points à l'ordre du jour) et la réunion ordinaire du CHSCT en deux parties, les 26 et 28 septembre. A signaler des difficultés de fonctionnement du RIE suite aux transformations récentes et à leur mise en œuvre. Espérons qu'elles seront vite oubliées. Un point sera fait à ce prochain CE avec un retour sur la Commission RIE du 30 août..
A suivre.

vendredi 20 juillet 2018

CE Ordinaire du 19 juillet

Dernier CE avant la trêve estivale avec un ordre du jour un peu plus réduit et moins d'élus et d'intervenants présents. 
A noter pour ce CE : prise de commandes à juin 2018 nettement en retard par rapport au budget pour l'ensemble de l'entreprise mais les prévisions restent conformes au buget à fin d'année ; présentation  de l'organisation de l'Ingénierie PRS par le responsable du Centre de Compétence nouvellement nommé, compte-rendu des commission ASC, Emploi, Transport et RIE.
Sur le plan économique : ça ne s'arrange pas pour PRS. Les prévisions de prises de commandes pour 2018 restent très inférieures au budget et les offres restent peu nombreuses, notamment pour C4S. En revanche le C.A. est proche du budget pour pratiquement tous les secteurs. Pour PRS/C4S la situation s'améliore pour certains projets difficiles mais il reste encore beaucoup à faire. A noter une forte amélioration de la situation pour WNW qui repart en surcharge et a ouvert des postes à Vélizy.
GTS France (ou "GTF" en fait ex-SFI) présentation d'un projet d'organisation du Support et Services (non inscrite à l'ordre du jour et en l'absence du responsable)
Effectifs de l'établissement : la diminution s'accentue. 25 sorties pour 8 entrées en juin et en cumul à juin, 98 sorties pour 49 entrées. Postes à pourvoir : essentiellement à GTF et CIC (ITS). Sous-traitance toujours importante à GTF mais encore significative à DAP ce que tout le monde ne comprend pas en période de GPEC.
Commission transport : elle ne se réunit normalement que 2 fois par an. Voir le lien intranet. Voir en référence site Horizon Employeurs (à Vélizy) Les principaux points : rappel des missions de la commission, grève SNCF et conséquences, travaux N118, mouvements entreprises sur Vélizy, nouvelle résidence étudiant/jeunes actifs, PLU (pas d’inquiétude pour le site de VLB à court terme.) début du chantier échangeur A86 vers N118 en 2019, chantier du multiplex UGC à V2.
ASC : retard important pour l'aménagement des locaux du CE qui ne commencera pas avant septembre. Nouvelle remarque sur la surface proposée qui reste notablement inférieure en proportion aux autres CE Thales. Point sur les activités hors site (à Hélios et ex-TED) avec des difficultés à simplifier les accès. Mise en place médiathèque dématérialisée à court terme et sur supports seulement seulement après travaux. Nombreux autres points. Autres infos disponibles sur le site du CE.
 RIE. Parmi les nombreux points : commentaires et statistiques sur la fréquentation et la demande des usagers, travaux, nouvelles offres Sodexo, caisse en "autotypage" au rdc, accélération de l'élaboration des salades, changement des machines à café (il n'y aura plus de capsules) , jeu-concours pour le changement de nom des salles rdc et 1er étage Cook.

Changement de raison sociale de l'entreprise

La raison sociale de l'entreprise a changé au 1er juillet : ce n'est plus TCS (Thales Communications & Security) mais Thales SIX GTS. SIX et GTS sont les deux GBU de l'entreprise ex-TCS.
Nous avons donc mis à jour l'intitulé de notre blog.
A noter que la Communication du Groupe demande, comme dans le passé récent, de ne plus utiliser le nom des structures juridiques dans la communication commerciale, mais plutôt celle des BL (business lines) et des GBU.
Mais les Instances Représentatives du Personnel (IRP) sont bien relatives aux structures juridiques (c'est la loi et le code du travail) et donc les informations communiquées sont toujours relatives à leur périmètre qui n'a pas varié par ce changement de nom. L'établissement reste donc le même.

mercredi 18 juillet 2018

CHSCT Extraordinaire du 17 juillet

Peu de participants à ce CHSCT d'été. A l'ordre du jour, essentiellement :
- information et consultation sur de nombreux projets de mouvements (changements de bureaux) pour GTF (ex-SFI), C4S et le (nouveau) Centre de Compétence Ingénierie PRS.
- Information sur le projet de travail le samedi à GTF, horaires décalés "sur la base du volontariat"

- Si les élus comprennent l'intérêt de ces déménagements (notamment H1, V1, V2, V3) quand il s'agit de rapprocher les équipes travaillant sur un même projet ou dans le même service, ils font la remarque que pour certains, on en est à 7 déménagements en 3 ans et que cela n'est probablement pas terminé. Remarque également sur le regroupement des managers de proximité de C4S à V3, les éloignant de leurs équipes, ce qui peut créer des difficultés, souvent constatées dans ce type d'aménagement.
- Le projet de travail le samedi pour GTF a déjà été présenté aux salariés au cours d'un all-staff meeting le 25 juin et au CE du 28 juin. Il s'agit de travailler sur 3 projets avec des jalons serrés, une forte charge et des ressources limitées. Quelques informations sur le s conditions : 6 samedis travaillés au maximum pour chaque collaborateur concerné (au maximum 10% de l'effectif) du 30/06 au 30/09. Des dérogations peuvent être accordées de façon ponctuelle pour travailler après 20h30 au maximum jusqu'à 22h. Les 12h de repos quotidien et les 36h de repos hebdomadaire devront être respectées dans tous les cas. Il n'y aura pas d'astreinte.
- Point divers : signalement d'une fontaine à eau au L3 qui a pu causer des intoxications. Vérification demandée ; salariés de TCS travaillant à Rennes : déficit d'information, manque de communication ; fonctionnement du RIE : le restaurant CAPA sera fermé la semaine du 15/08, mais Ichac (rdc) sera rouvert en août. Possibilité de se restaurer cette semaine-ci au RIA au rez-de-chaussée d'Avenir.

vendredi 29 juin 2018

CE Ordinaire TCS Velizy du 28 juin

CE réuni dans la nouvelle salle au rez-de-chaussée du bâtiment Avenir, après déménagement des locaux du CE et des Organisations Syndicales.  
Principal point clé de ce CE : la prévision des charges pour 20118-2019. Elle sont en augmentation globalement pour TCS. Mais en baisse pour PRS et notamment C4S où la baisse de charge est plus rapide que prévu précédemment. Les élus ont du mal à comprendre pourquoi il y a des no-bid sur plusieurs appels d'offre. Surcharge temporaire pour SFI avec beaucoup d'offres en cours. Indicateurs économiques (à fin mai) : toujours la même tendance depuis le début de l'année. 
Les travaux pour l'aménagement des locaux CE définitifs ont été votés.

vendredi 15 juin 2018

CE extraordinaire du 14 juin

A l'ordre du jour : Bilan social 2017, Consultation sur Chronotime, informations et devis pour l'aménagement des futurs locaux CE (Bt Avenir).
Bilan social : 30 pages de chiffres sur les années 2015, 2016, 2017, format tapé à la machine type 1960  ! A peu près rien sur la façon dont sont calculés ces chiffres, mises à part quelques indications données en séance et impossibles à noter. Quelques slides communiqués seulement en séance. Bref l'indigestion. Quelques point à signaler tout de même : les effectifs sont en légère diminution, la proportion de femmes augment légèrement de 21,7% à 24%. La proportion de cadres reste stable, aux environs de 87%, pyramide des ages sans trou, moyenne d'age qui augmente très légèrement, ancienneté moyenne (Groupe) de 15 ans, entrées/sorties comparées. Sortie importante en 2017 liée à la vente de l'Identitaire, taux d’absentéisme voisin de 2,5% pour les cadres , en forte augmentation pour les administratifs (à 8,2%). Sur ce sujet les élus renouvellent leurs alertes notamment pour SFI. Les élus s'abstiennent.
Chronotime : même présentation qu'au CHSCT du 12 juin. Mais avis plus contrasté des élus : 4 absentions et 4 contre dont la CFTC. La CFTC lit une déclaration pointant la contrainte supplémentaire pour les salariés. Seul avantage, du  moins sur le papier, le workflow censé accélérer le traitement des régularisations (récupérations, astreintes, etc.)
Informations concernant les devis pour les travaux concernant les futurs locaux du CE. Le déménagement dans des locaux provisoires, au rdc Avenir est prévu les 19 et 20 juin. Une communication sera faite aux salariés.

CHSCT Ordinaire TCS Vélizy du 12 juin

 Longue, longue séance, plus de 8 heures au total. Nombreux sujets récurrents et quelques nouveaux. Impossible du tout rapporter ici, nous en avons choisis quelques uns.
Les PV d'inspection du 5 avril et du CHSCT extra du 30 mai ont été approuvés et doivent donc être diffusés (intranet du site). Remarque est faite sur le retard de mises à disposition des documents par la direction aux élus, souvent moins de 2 jours, voire en séance, au lieu des 2 semaines prévues au règlement, impactant ainsi la qualité des échanges. .
Revue des documents obligatoires. Bilan CHSCT 2017, remarques : l'enquête menée par l'Inspection du travail sur le fonctionnement d'un service de comptabilité n'y figure pas. Le budget d'amélioration des conditions de travail 2017 a été presque exclusivement consacré à la rénovation de stores. Le rapport médical relatif au site de Toulouse ne sera pas fourni. Seulement quelques indications chiffrées.  
Document unique : revue notamment sur la partie RPS, document séparé pour Toulouse, autres sites à prendre en compte ; Rennes, Aix-en-Provence, locaux WeWork à paris pour ITS. Discussion sur le modèle "flex-office" dont les jeunes sont demandeurs, d'après la direction. Fiche entreprise : R.A.S.
Nouveaux accidents du travail :  quels jours d'arrêt de travail et quelques bobos lors d'accidents de trajet. Un accident plus sérieux en mission à l'étranger. Cela ne doit pas faire oublier les trop nombreux arrêts de longue durée en cours.
Sorties tardives : depuis la mise en place du nouvel horaire de fermeture du site (20h30 au lieu de 21H) leur nombre a quasiment triplé, notamment dans cette tranche horaire. Information insuffisante ou bien salariés qui avaient choisi un horaire décalé pour éviter des embouteillages ? A voir.
Et "LE " sujet du jour : L'outil automatisé de Gestion du temps de travail Chronotime  Remplaçant l'outil Tempo, quasiment inusité et destiné essentiellement aux mensuels et cadres en forfait horaire pour la gestion de leurs horaires, il est censé également améliorer la gestion administrative par workflow des horaires atypiques, des astreintes, des récupérations etc. Il utilisera un "badgeage virtuel" pour les mensuels et forfaits horaires à partir du PC, qui peut être corrigé si nécessaire. Mais les élus n'ont pas vu l'outil, seulement du papier. Ils restent sceptiques et savent qu'en tout cas, ce sera une contrainte supplémentaire demandée aux personnes concernées. Les élus donnent leur avis, puisqu'ils sont consultés : plus que mitigé. Pas encore de date de mise en œuvre précise.
Point sur les conditions à Toulouse (Pastel et CNES) Sérieux problèmes d'hygiène avec Vinci remontés à la direction immobilière. Bruit continu dans un local CNES en sous-sol difficile à supporter sur des périodes longues imposées. Casque fourni.
Divers : queue fréquente au PNG de Magellan vers la cour intérieure du site, depuis sa mise en place récente. Ce passage est très fréquenté, non seulement par le personnel travaillant dans le bâtiment mais par les visiteurs et leurs accompagnants ainsi que pour les accès aux salles de réunion du rez-de chaussée. Alors que les autres bâtiments bénéficient de 2 png ou plus, le plus fréquenté restera donc en unique exemplaire. Le vidage des nouveaux conteneurs de déchets aux étages pose visiblement problème : il y a des débordements et même des cafards.

jeudi 31 mai 2018

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 30 mai

Séance d'une 1/2 journée réalisée en liaison audio (encore une fois difficile à établir)  avec Toulouse.

- Consultation sur la demande de ristourne sur les cotisations "accident de trajet" Le nombre d'accidents de trajet reste relativement faible et concernent en majorité des deux-roues. Mais si des efforts on été faits (2013 à 2016) il n'y a pas eu d'investissement centrés sur la prévention des accidents de trajet en 2017. Discussion animée sur les feux tricolores destinés uniquement à permettre la traversée des piétions avenue Maurane Saulnier : la temporisation systématique, bien trop longue, fait que la grande majorité des piétons n'attendent pas  ou pas assez. Quand le feu passe au rouge, il n'y a plus de piétons et, du coup, de nombreux automobilistes ne les respectent plus. Donc, dans la pratique au quotidien, ces feux aggravent le danger au lieu de le réduire. Demande de prise en compte refusée par la Ville de Vélizy, nous dit-on. On peut en conclure que les feux sont là pour dégager la responsabilité de la ville, pas pour diminuer le danger. Les décideurs ne vont pas souvent voir sur le terrain le résultat de leurs décisions. Vote : 1 contre et 4 abstentions.
- Déclaration obligatoire d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) : forte implication du responsable venu présenter le bilan 2017 aux élus : résultats encourageants. Grâce a un travail de communication de plus en plus soutenu, les salariés hésitent de moins en moins à faire reconnaître leur handicap, ce qui peut présenter de nombreux avantages : effectif passé de 21 en 2011 pour 48 en 2017 soit 4% des salariés. En conséquence, la taxe à payer a sensiblement diminué -- Rappelons que l'objectif légal est de 6%.
- Présentation du rapport annuel d'activité 2017 du Service Santé au Travail (hors Toulouse). Le rapport a déjà été présenté au CE du 24 mai. L'évolution de la législation a entrainé la révision à la baisse de la fréquence des visites obligatoires. Mais le SST, grâce à des moyens plutôt bien adaptés, a pu garder un rythme bi-annuel. De nombreuses consultations (à la demande des salariés) ont pu être réalisées. Les RPS restent, de très loin, le motif du plus grand nombre de jours d'arrêt de travail. Les causes sont souvent les mêmes que les années passées : surcharge, sous-charge, réorganisations, dysfonctionnements... Même si quelques succès sont obtenus dans le règlement de certaines situations de souffrance, la "réorganisation" du GTRPS en 2016, déclenchée unilatéralement par la Direction, a amputé la dynamique et l'esprit paritaire de ce Groupe de Travail : ses résultats auraient certainement pu être meilleurs si la dynamique des années 2013-2015 avait pu être conservée. Les élus ont approuvé le rapport à l'unanimité. Le rapport concernant Toulouse (ISO) est attendu par les élus.

vendredi 25 mai 2018

CE ordinaire TCS Vélizy du 24 mai

CE et ordre du jour encore une fois très chargés commençant à 9h30 et se terminant après 18h.
Point clés : informations sur le projets de réorganisation OBIF et ingénierie PRS, transfert de l'activité SOC de TS vers TCS, rapport d'activité du service Santé au Travail, outil Chronotime, protocole d'accord CE TCS/TS pour les ASC Toulouse.
Sur le plan économique : peu d'évolution. Prises de commandes en ligne pour pour C4S et un peu de retard pour SFI mais qui devrait être comblé rapidement. Prévision très pessimiste pour PRS à fin d'année (moitié du budget) qui s'expliquerait par des reports sur 2019 de budgets clients. Difficultés qui se confirment pour CSE/ISO, liées au projet de rachat de Gemalto par le Groupe. Un peu de retard général sur le C.A. qui a tendance à s'accentuer sauf pour SFI qui est en avance. Très nombreuses offres pour SFI avec une activité très soutenue. Difficultés de recrutement qui s'accentuent pour CSE Vélizy.
Réorganisations :  Infos sur le transfert de OBIF de PRS vers SFI avec éclatement d'équipe. Retour sur "l'ajustement de l'organisation de l'Ingénirie de PRS" avec questions fréquentes des salariés "Où vais-je ? ou "Qui sera mon chef" ? Tous les concernés sont censés avoir eu une réponse. Il y a eu des erreurs... censées avoir été traitées.
Transfert du SOC de TS vers TCS. Présentation par le Directeur de TS concerné :  plus de 100 personnes concernées dont 15 à Vélizy et 43 à Labège. Pas de changement de lieu de travail ni de fonction, mais des changements de rattachement : ISO et le Conseil n'auront plus le même responsable. L'activité nécessite des investissements que TCS devrait mieux être en mesure de réaliser, nous dit-on.
Effectifs et GPEC : tendance inchangée. Plus de sorties que d'entrées pour l'établissement.
Rapport annuel du Service Santé au Travail (hors Toulouse) : très complet. Toujours des RPS plutôt en augmentation, du stress, des arrêts de travail, surcharge, sous-charge, réorganisations etc. Accompagnement de salariés en difficultés. Approbation du rapport à l'unanimité des élus.
ASC : les plans d'aménagement des nouveaux locaux au Bt Avenir sont établis et les travaux vont pouvoir commencer. Possibilité utilisation salle de sport d’Hélios... et plein d'autres choses. Voir sur le site du CE.
ASC Toulouse : certains salariés souhaitent la dénonciation de l'accord passé avec TS pour revenir avec TCS et pour cela d'organiser un vote. En raison du transfert prévu de TS vers TCS, l'organisation de ce vote est reportée au 1er trimestre 2019.

CE extraordiaire TCS Vélizy du 24 mai : approbation des comptes 2017

Ce CE, se tenant le même jour que le CE ordinaire, avait pour point unique l’approbation des comptes 2017 du CE suite à l'expertise du Cabinet BEC (expert comptable).
Un représentant du cabinet et venu présenter aux élus et à la Direction le rapport d'activité du CE beaucoup plus intéressant que les comptes proprement dits, présentés sous forme purement comptable et pas vraiment facile à lire pour le profane.
Rapport de 54 pages, très détaillé et bien structuré, qui ne laisse aucun doute sur la bonne foi des comptes et de la gestion rigoureuse des budgets tant des activités sociales et culturelles que attributions économiques et professionnelles (ex budget de fonctionnement).
Les résultats sont excédentaires pour les deux budgets. Pour les ASC, les 2/3 seulement ont été réalisés. C'est normal et légitime pour une première année de fonctionnement autonome depuis la fin de l'accord global avec le CE de Thales Services. Les activités ont été nombreuses et certaines très soutenues. Le budget "Vacances" (y compris les voyages) et de loin le plus important. Les réserves ainsi constituées permettront de prendre des engagements plus importants pour les exercices suivants.
Les élus ont approuvé les comptes 2017 à l'unanimité.

mardi 24 avril 2018

CE Ordinaire TCS Velizy du 19 avril

CE en période de congés scolaire : moins d'élus, encore moins de managers, en dehors de la présence du patron de ITS/CSE, donc une séance plus courte. Pas de scoop non plus, si ce n'est l'attribution du marché pour le nouveau contrat du restaurant d'entreprise à Vélizy et l'évocation de l'ordre du jour du CCE prévu le lendemain, présentant un projet de transfert d'activités de TS vers TCS : l'équipe CSE/ISO serait impactée.
Sur le plan économique  : Bon départ pour les prises de commandes au niveau TCS y compris pour PRS grâce à des commandes pour SID et S2P, mais en retard pour C4S. Léger retard pour SFI. C.A. tenu pour PRS et supérieur à l'objectif pour SFI. (Attention le C.A. est désormais compté au "consommé" et non plus au "facturé" pour un meilleur reflet de la situation réelle) Pour C4S, la situation de certaines affaires s'améliore, avec des rentrées de cash. Peu d'information nouvelle sur SID en dehors des planches habituelles, en raison de l'absence de tout représentant. Aucune info sur l'ex-WNW : demande des élus restée sans réponse alors que les salariés restent très inquiets. Situation stationnaire pour SFI toujours avec beaucoup d'activité et d'offres. Pour ITS/CSE : Inversion 2018/2017 : la situation s'améliore pour Vélizy et il y a du retard pour Toulouse, peut-être partiellement en raison (comme certains salariés l'avaient signalé) du rachat de Gemalto. Rien de grave toutefois et la situation reste saine.
Contrat CopernicII : le responsable des moyens généraux vient s'expliquer. Aucun retour en arrière possible pour la gestion du courrier. Temporisation pour les poubelles. Pour les déchets, pas question de changer la collecte centralisée aux étages mais peut-être moyen de garder des poubelles... plainte des élus pour un confort et un service qui diminue et laisse une nouvelle fois en difficultés des salariés des sous-traitants. "Cette décision (ce contrat) n'est pas de notre fait et a été prise au niveau Groupe".
RIE  (restaurant d'entreprise) : le contrat est réattribué au même prestataire mais dans des termes très différents, obtenus grâce à la remise en concurrence, avec des investissement significatifs qui devraient contribuer à améliorer sensiblement la qualité tant pour la nourriture que pour les équipements et l'aménagement des salles (CAPA et ICHAC) pour lesquelles des travaux significatifs sont prévus.
ASC Toulouse : la composition des équipes pourraient varier de façon significative à court terme cf. ci-dessus). Sujet toujours à traiter après de plus amples informations.
ASC et locaux CE Vélizy : projet d'architecte pour l'aménagement au RdC Bt Avenir. Évolution progressive de l'offre aux salariés, en partie liée à ces locaux.
Point RH habituel : synthèse de la dernière réunion de la Commission Emploi-Formation (CEF) dont le bilan formation 2017, effectifs, bilan prestations intellectuelles.

vendredi 23 mars 2018

CE TCS Vélizy du 22 mars

Nombreux points à l'ordre du jour et séance de plus de 7h. Mais le point majeur est incontestablement celui de la situation de PRS avec la réorganisation de l'ingénierie. A noter le présence de patron de PRS que l'on avait pas l'habitude voir en CE.
Cette réorganisation avait été présentée au CCE du 15 mars et aux salariés de PRS le jour même pour Cristal et le lendemain pour Vélizy. Rappel du contexte et des constats à l'origine du projet de nouvelle organisation, tels que le manque de compétitivité, la stratégie produit peu compatible avec les offres, le cloisonnement des équipes. La recette : la mise en place d'un centre de compétences travaillant au profit des 3 secteurs. Les détails ont été donnés. La conclusion, souvent la même en la matière : "Aucun impact sur l’emploi" et "pas de mobilité géographique". Mise en place effective prévue au 1er juillet. Contrairement aux habitudes, il y a donc un peu de temps pour se préparer. Nombreuses questions remontées par les salariés, au CCE puis en séance mais peu de réponses pour cette fois. Discussion plus large en dernière partie de séance avec le patron sur la situation de PRS. : "tout n'est pas rose, mais tout n'est pas noir non plus" Et de reprendre l'exemple d'une affaire  difficile au Mexique, en pertes sur une longue période et qui a dégagé une marge positive significative à terminaison et a "fait des petits" ; fourniture de détails sur les actions menées à haut niveau sur les affaires les plus sensibles. Toujours refus du principe de la GAE plutôt que la GPEC. Visiblement le patron cherche pourtant a redonner espoir et à remonter le moral des troupes qu'il a compris ne pas être bien haut après les nombreuses alertes remontées.

Sur le plan économique
- Chiffres 2017 TCS enfin communiqués. Objectif de prises de commandes très largement dépassé à près de 2?5 milliars d'€, CA tenu mais rien sur l'IFO !
- Deux premiers mois de 2018 : les chiffres sont fournis, mais peu représentatifs de l'évolution annuelle prévue, notamment à Vélizy.
- Revue habituelle des projets et offres : toujours sous-activité pour PRS.
Handicap : bonne progression du taux, c'est à dire la proportion des salariés RQTH qui passe de 3,26% en 2016 à 4,01 en 2017. Les salariés concernés hésitent moins à se faire reconnaître et les actions sont nombreuses.

Point habiutel sur les effectifs, les prestations intellectuelles .
Mise en place du service Santé au Travail pour les salariés d'Aix.

ASC. Vélizy : futurs locaux CE, choix d'un architecte d'intérieur, et Hélios pour le sport. Comiteo, Voyages, prêts sur place et médiathèque. Toulouse : demande de salariés de revenir au CE TCS plutôt que TS, à trancher avant juin.

jeudi 15 mars 2018

CHSCT ordinaire du 13 mars

Les réunions ordinaires du CHSCT sont chargées. Rappelons que ces réunions sont trimestrielles. Les ordres du jour comportent de nombreux points dont une bonne partie sont récurrents. La plupart de ces points se déclinent en de nombreux sujets dont certains demandent des développements qui peuvent dépasser de loin la séance. Nous ne reprenons donc ici que les sujets qui nous paraissent les plus significatifs.
Points sur les accidents du travail (et de trajet) : peu d'arrêts de travail. Les arrêts plus fréquents et de longue durée sont en grande majorité liés aux RPS : sur ce point la situation se dégrade au sein de l'établissement. Contexte des affaires difficiles de SFI et réorganisation, sous-charge PRS, activité PRM qui n'a plus de management local, mouvements à ITS etc...
Documents obligatoires : obtention et mises à jour souvent laborieuses, mais qui finissent en général par aboutir, parfois avec retard. Bilan CHSCT 2017 bientôt finalisé,  Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels : la partie RPS est complètement revue mais pas encore terminée, Papripact 2018 (plan de prévention) : les élus ont refusé la consultation car il doit petre éléboré après la finalistion des autres. Le rapport médical 2017 devrait être présenté aux élus 1ère quinzaine d'avril.
Locaux CE et syndicaux : le bail du rdc du bâtiment Avenir est signé. Les travaux vont pouvoir commencer. Objectif visé : mise à disposition début juin.
GTRPS : restitution de l'enquête SFI aux salariés par des membres du GT. Participation modeste d'une trentaine de personnes sur les deux séances les 6 et 7 mars dernier.Bien des salariés n'ont pas vu les effets du plan d'action présenté : "le pire est à venir". Présentation à Massy (ex-TAO) des vidéos de sensibilisation au Burn-out, très bien accueillies par le CHSCT, la DRH, la Direction d'établissement et le Service santé au travail.
Télétravail : le nouvel accord est en cours de négociation. La législation a évolué. Il n'y aura plus de quota et le nombre de jours possibles sera fixé par mois (4 ou 8).
Toulouse Pastel. Problème des "ailettes volantes". Différends entre promoteur, propriétaire, Thales ne permettant pas d'entrevoir le règlement de ce problème à court terme. Mais il n'y a plus de risque nous dit-on.
Point sur l'ERP : tout n'est pas rose, même si un cap important a été franchi. Gestion des expéditions (douanes) et  livraisons difficiles, liées aussi à mise en place de la gestion de stocks et trsanport par Chôlet.
Projet d’ajustement de l’organisation Ingénierie de PRS: les salariés de PRS ont reçu un bien curieux message les conviant à une présentation le 16/03. Mais ni le CE de Vélizy ni le CHSCT n'ont été informés. Question posée en séance et restée sans réponse. Un point est à l'ordre du jour du CCE du 15 mars. Grosse inquiétude de nombreux salariés.
Vie du site : les contrôles sécurité supplémentaires mis en place infligent des contraintes parfois difficiles à supporter : nouveaux contrôles de  badges nombreux et compliqués, accès parking, bureaux illégalement inaccessibles aux élus, etc. Le contrat avec Vinci est en cours de renouvellement.  Maître mot : économies ! Entre autres, il n'y aura plus de poubelles de bureau, plus de boîtes à lettre pour la distribution du courrier. Bref, pour la QVT, la pratique est à l'opposé de la théorie !

jeudi 8 mars 2018

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 7 mars : retour sur l'enquête RPS SFI

Suite à de nombreuses alertes concernant des situations à risque observées à SFI, reçues par des représentants du personnel le Groupe de Travail sur les Risques Psycho Sociaux a mené une enquête auprès des salariés de SFI de juin à septembre 2017.

 Les résultats ont été présentés le 3 octobre dernier à la direction. (Voir notre article du 6 octobre dernier.) Ils détaillaient de façon précises les difficultés et facteurs de risques mis en évidence lors des échanges avec les salariés. (Le compte-rendu est accessible aux seuls salariés Thales.)
Les représentants du personnel du GTRPS ont demandé à plusieurs reprises que leur soit exposé un plan d'action et qu'il soit suivi régulièrement, sans succès jusque là. Il ont donc demandé et obtenu la réunion de ce CHSCT qui s'est déroulé en présence d'un représentant de la CRAMIF. Le patron de SFI n'était pas présent bien qu'invité. C'est donc le responsable des opérations et la RRH qui pont présenté un plan d'action portant sur 8 thèmes : le renforcement des relations avec GTS, la charge de travail avec la mise en place de revues mensuelles entre manager et salarié, le pilotage des projets, la mise en place de moments de convivialité, une meilleure reconnaissance du travail y compris sur le plan individuel, la management avec des réunions d'équipes mensuelles, des réunions régulières des assistantes, le suivi des missions et les repos compensateurs qui devrait suivre, le suivi des salariés par une RRH de proximité.
Le représentant de la CRAMIF a émis des doutes sur la mise en place jusque là, d'une politique sérieuse de prévention des RPS (pas seulement pour SFI) . Il a posé une nouvelle fois des questions dont les réponses n'ont pas toujours pas convaincu. Par exemple deux d'entre elles : pourquoi la diffusion des vidéos de sensibilisation est-elle aussi restreinte et pourquoi il y a peu de salariés et très peu de managers qui y assistent en dehors de quelques managers de proximité plus impliqués ? Pourquoi les plans d'action, quand il y en a, ne sont-ils pas élaborés et suivis en concertation avec le GTRPS ? On peut d'ailleurs se poser la question de savoir si ce plan connaîtra un meilleur sort que tous les précédents qui ont pu être présentés suite à ce type d'alerte et d'enquête. Espérons le.

L'évolution de l'organisation de l'Ingénierie de SFI/ICS qui avait été présentée au CE du 17 janvier  (cf notre article) ne l'avait pas encore été au CHSCT malgré plusieurs demandes, l' a été lors de cette séance et également comme élément de réponse de ce plan d'action.

mardi 20 février 2018

CE TCS Vélizy du 20 février

CE ordinaire le plus court depuis plusieurs années. Pas vraiment de scoop non plus. Peu de points à l'ordre du jour, pratiquement pas de chiffres tant que les résultats du Groupe n'ont pas été publiés. Un seul directeur venu présenter son activité : SID où tout semble plutôt bien aller. Aucune information sur SFI en dehors du recours à la main d’œuvre étrangère pour "raisons de compétitivité". Pas d'information sur ITS, l'information donnée en janvier ayant été plutôt complète, rien sur l'ex-WNW, cela expliquant ceci.
Pour SID, les projets restent à forte dominante logiciel et intégration.
Sur le plan économique, quelques points à signaler : une rentrée de cash "significative" sur des affaires difficiles, mais toujours très peu d'offres pour C4S, ce qui reste inquiétant pour les élus et les salariés. On nous promet que ça va repartir...
La GPEC sur DAP est en partie retardée mais pas arrêtée.
Budget ASC du CE pour 2018 : après de nombreuses discussions et la transmission du projet de dotation de la Direction, il a été voté à l'unanimité. Des ajustements relativement mineurs par rapport à 2017 qui visent à prendre en compte les changements du contexte.
Locaux CE et syndicaux : après de nombreuses discussions, les élus du CE, les Organisations Syndicales et la Direction de l'établissement ont fini par trouver un compromis pour la répartition de ces locaux au rez-de-chaussée du bâtiment Avenir. Les travaux d'aménagement devraient bientôt pouvoir commencer pour un déménagement prévu au 2e trimestre.
Pour les ASC, il reste des activités qui n'ont pas trouvé de solution d'hébergement pour le moment : musique, gym... En revanche un accord avec les CE de TED et TS a été voté avant d'être signé pour la section tennis de table. Pour la médiathèque, un accord sera passé avec la médiathèque (municipale) de Vélizy qui permettra de disposer de supports à des conditions intéressantes.
RIE : la Commission du CE a beaucoup travaillé. L'appel d'offre est en cours, deux des quatre candidats reçus, ont été retenus pour la suite. La sélection finale sera bientôt faite et des travaux significatifs seront nécessaires. La décision sera prise au niveau de l'établissement.
En point divers : la réorganisation récente de SFI qui n'a pas fait l'objet de consultation du CE ni même d'information au CHSCT, pose problème du fait des changements de managers pour une majorité des salariés concernés.